Il n’est pas anodin que des investisseurs étrangers s’intéressent au sud tunisien, pour réaliser un projet touristique de grande envergure. L’initiative est excellente, voire, à multiplier afin que le sud tunisien puisse retrouver « le Nord », et s’envoler de ses propres ailes.

Le projet  « Tozeur Desert Resort », promu par la société Qatari Diar, constitue une excellente opportunité pour se lancer dans le tourisme de luxe, dans le sud tunisien. Une région qui regorge d’atouts et qui s’apprête, eu égard à sa diversité et le dépaysement total qu’elle offre, à un tel projet de tourisme de luxe.

A entendre, Mohammed Al Hedfa – Président exécutif du groupe QATARI DIAR, de passage à Tunis, pour la signature de la convention d’acquisition du terrain, avec le gouvernement tunisien, le projet sera réalisé dans les délais impartis. Sauf, qu’il n’en donne aucun détail.

« La station touristique dans le désert est un projet de catégorie cinq étoile, premier du genre à être promu par la société en Tunisie. C’est un projet sera un lieu d’attraction au double niveau local et international, et contribuera à la promotion du tourisme saharien en Tunisie.

« Tozeur Desert resort» constituera, par ailleurs, un symbole, une empreinte nationale et un point de repère touristique remarquable en  Tunisie », a déclaré Mohammed Al Hedfa – Président exécutif du groupe QATARI DIAR.

Il s’agira d’une station touristique saharienne, de catégorie  cinq étoiles, dans la région de Tozeur. Etendue sur une superficie de 40 hectares, elle  constituera l'un des projets touristiques les plus importants en Tunisie, avec en prime un nouveau concept alliant la vie moderne et le patrimoine oriental authentique. La station sera composée de 60 suites de luxe, des centres de soins et spa, un terrain de tennis et des restaurants, boutiques, salles de conférence, un théâtre romain et une tente arabe.

Le cout du projet s’élève à environ 80 Millions de Dollars. Il ne manquera pas d’ouvrir de nouvelles perspectives d’emplois, pour toute la région, de dynamiser l’activité économique, et de drainer une nouvelle catégorie de clientèle. Sans compter que c’est un projet qui permettrait, au moins, on l’espère de faire passer le tourisme saharien d’un tourisme de passage à un tourisme de séjour.
La société Qatari  Diar pour l’investissement immobilier – propriété exclusive du groupe qatari pour l’investissement - a été fondée en décembre 2004, afin de suivre le boom économique réalisé par le Qatar et de coordonner les priorités de développement et d’investissement immobilier de l’Etat.

Aujourd’hui, elle dispose de plus de trente cinq  projets de développement, dans plus de vingt pays de par le monde.